C3 Madagascar 2009-2012 activity report now available

Depuis 2009, C3 a apporté son expertise sur la conservation des espèces marines en danger et la gestion de l’écosystème en développant plusieurs initiatives de conservation des ressources naturelles dans la région Nord de Madagascar. Par ailleurs, nous avons collaboré au projet régional initié dans l’Océan Indien occidental sur la conservation des espèces en danger (dugongs, tortues et requins).

 

Des recherches ont été planifiées pour répondre aux besoins de conservation et de gestion des espèces et ressources marines et pour identifier aux besoins de développement des communautés locales dans les zones côtières du Nord-ouest. Plusieurs méthodes ont été utilisées pour étudier ces espèces en danger : interviews, observations directes des zones de nidification des tortues marines et cartographie des habitats et zones d’utilisation des ressources naturelles. Les études socio-économiques, d’exploitation des requins et les stratégies de gestion des ressources naturelles ont été faites grâce à des interviews dans six villages de la Commune de Mangaoka.

 
Un total de 586 pêcheurs ont participé aux sessions d’interviews sur les espèces en danger durant les deux années de recherches; en plus, 38 ménages ont été impliqués dans les études socio-économiques au Nord-ouest. Les pêcheurs qui ont participé aux études sur les dugongs révèlent une diminution significative du nombre de dugongs durant les années 1990 dans la zone maritime du Nord. Par ailleurs, les communautés suggèrent le besoin d’efforts de conservation du dugong menacé par les pressions anthropiques. Les informations recueillies, particulièrement entre la zone d’Ambilobe et Vohémar montrent l’importance de la région du nord de Madagascar pour les espèces de tortues marines qui y migrent et y nidifient. L’exploitation des tortues marines est très étendue sur la côte Nord-est. Les populations de tortues marines ont augmenté suite à l’interdiction de leur capture dans le Parc marin de Nosy Hara. La surexploitation des requins pour leurs ailerons constitue la raison principale de leur vulnérabilité dans la zone Nord de Madagascar. La valeur économique des requins, en plus d’être une source d’alimentation pour les pêcheurs, est la raison principale de leur capture ciblée.

 
Reconnaissant que l’éducation peut affecter la perception des communautés locales sur l’environnement et conduire à leur participation à la gestion et à la conservation, C3 a intégré l’aspect éducation, formation et sensibilisation dans son projet. C3 a établi des collaborations de formations avec les institutions nationales Centre National de Recherche Océanographique (CNRO), Madagascar National Parks (MNP) de Nosy Hara et de Sahamalaza et l’Université d’Antsiranana.

 
L’aire protégée marine et côtière de l’Archipel de Nosy Hara a été mise en place en 2007 pour assurer la gestion durable des ressources naturelles de la zone. L’entière dépendance des communautés locales à ces ressources comme seule source de revenus constitue une menace potentielle pour la biodiversité du parc. Les communautés locales dépendent entièrement de l’élevage, de l’exploitation des ressources marines (concombre de mer, poissons récifaux), et de l’agriculture (riz et maïs) pour subvenir à leurs besoins. C3 met en place un projet de développement qui consiste à intégrer le programme environnemental dans le développement du bien-être humain et la pérennisation financière.

C3 Madagascar Activity Report 2009-2012 by C3publications

Loading